Le Placentin
<
Flash
news-details
Société

Brutalités policières: l'AJH appelle à la protection des journalistes

L’Association des journalistes haïtiens (AJH) dénonce des actes de brutalité dont sont victimes des journalistes lors des mouvements de rue à travers divers départements du pays, les mercredi 7 et jeudi 8 février 2024.

Selon secrétaire général de l'AJH, Jacques Desrosiers, le mercredi 7 février à Jérémie, le responsable de l’agence en ligne Grand’Anse bel département, Lemy Brutus, a été attaqué puis bastonné par des partisans du délégué départemental, Paulémont Michel. Stanley Belford de Island TV et Ymozan Wilbord de « Tande koze » sont blessés par balle.

news-details

À Gros-Morne, Alain Charles a reçu un projectile dans ses testicules lors de l’assaut de la bande armée « Kokorat san ras » contre le commissariat de police de cette commune. Au Cap-Haïtien, une vidéo virale sur les medias sociaux montrent des agents de la Police nationale d’Haïti entrain de saisir et endommager des équipements et matériels de travail de plusieurs journalistes.

Par ailleurs, le jeudi 8 février à Port-au-Prince, un responsable de média en ligne, Jean Jean Marc a été blessé à l’œil gauche par une bombonne de gaz lacrymogène lancée par des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH). À Petit-Goave, trois journalistes ont été attaqués et tabassés par des participants à une manifestation. Parmi eux, Jacky Saint-Fleur et Jocelyn Lindor.

Jacques Desrosiers condamne ces actes et appelle à la protection des journalistes.

"Dans cette période de grande confusion, l’AJH appelle les journalistes à la prudence, à la vigilance, à la responsabilité, à plus de professionnalisme et au respect des règles d’éthique et de déontologie", a conclut le communiqué.

Le Placentin

Partagez cet article



Supporter Le Placentin
author

Jean Rony Poito PETIT FRERE

Journaliste

ournaliste-rédacteur & professeur de sciences sociales. Passionné de la rédaction.

Laissez un commentaire


0 Commentaire